Volkswagen Jetta GLI 2013 : essai routier

Coup de coeur, coup de pied

  • Finition intérieure
  • Conduite sportive
  • Prix de départ plus bas que la Golf GTI
  • Espace intérieur et volume de chargement impressionnants
  • Dimensions plus encombrantes qu'une Golf
  • Visibilité restreinte
  • Phares automatiques inexistants
  • Carrure du design
  • Fiabilité perfectible

La performance qui passe inaperçue

Il ne faut pas confondre la Jetta et la Jetta GLI. C'est deux mondes. La GLI, beaucoup plus sportive, est équipée de suspensions indépendantes à l'arrière, ce qui n'est pas le cas de la Jetta, modèle dorénavant d'entrée de gamme du constructeur.

Ce produit Volkswagen se distingue par une finition et un confort dignes d'une Allemande. Les plastiques bon marché n'abondent pas autant que dans certaines Américaines ou Japonaises et le volant, intermédiaire direct entre le conducteur et son bolide, épate par sa qualité. Ses nombreux détails tels que les surpiqûres sur les sièges et les pédales en alliage rehaussent l'habitacle tandis que la calandre alvéolée et les étriers de freins rouges lui ajoutent du caractère au premier coup d'œil.

Volkswagen Jetta GLI 2013

Qu'est-ce que la Volkswagen Jetta GLI?

Cette berline n'a plus besoin de présentation. Près de 30 ans après l'originale, elle poursuit sa lancée. On la reconnaît facilement. En fait, son look est devenu selon moi presque trop familier. Lors de la récente refonte, j'aurais aimé que Volkswagen nous surprenne un peu plus.

Malgré son apparence vieillotte, le plaisir de conduire est au rendez-vous. En plus de sa motorisation performante, la même que l'on retrouve sous le capot de la Golf GTI, l'efficace transmission DSG avec palettes au volant plaira sans doute à plusieurs.

Sommairement, ce véhicule, qui passe pratiquement inaperçu, procure son lot d'agrément et d'avantages.

Volkswagen Jetta GLI 2012 Logo

Cette berline n'a plus besoin de présentation. Près de 30 ans après l'originale, elle poursuit sa lancée. (Photo: Mathieu St-Pierre)

Infos techniques

La Jetta GLI 2013 n'est disponible qu'en une seule déclinaison. Le choix de la transmission manuelle à six vitesses ou automatique DSG avec palettes au volant - celle que j'ai pu conduire pendant une semaine - fait varier le prix entre 27 590$ et 28 990$, avant frais et taxes.

Livrée d'office avec des jantes de 17 pouces, celles de 18 pouces sont également disponibles. D'autre part, différents ensembles d'options peuvent faire grimper le prix jusqu'à près de 35 000$, sans inclure les taxes.

Un moteur turbocompressé quatre cylindres de 2,0 litres propulse le bolide. Il livre 200 chevaux et 207 livres/pied de couple. Suralimentation et carburant super sont souvent intimement reliés. C'est ce que l'on recommande pour ce petit moteur . J'ai obtenu une moyenne de 7,5 L/100 kilomètres en parcourant environ 80% du kilométrage sur l'autoroute.

Volkswagen Jetta GLI 2012 moteur

Un moteur turbocompressé 4 cylindres de 2,0 litres anime la carcasse. Il livre 200 chevaux et 207 lb/pi de couple. (Photo: Mathieu St-Pierre)

Conduire la Jetta GLI

Dès que l'on appuie sur le bouton de démarrage, la transmission semble très engagée. Cette volonté de se mouvoir rend d'ailleurs le freinage à basse vitesse presque violent. Comme tout dans la vie, on s'y habitue, mais non sans surprise aux premiers abords.

La direction précise, les suspensions sportives à souhait et les palettes au volant agrémentent la conduite du bolide. Ses dimensions demeurent raisonnables, ce qui augmente sa maniabilité. Toutefois, la visibilité m'a semblé très restreinte. Le coffre arrière surélevé ainsi que les larges piliers C rendent les manœuvres à reculons plus ardues.

Le système multimédia est agréable à utiliser. Son ergonomie et sa simplicité sont appréciables. L'accès sans clé dont dispose ce modèle facilite la vie des conducteurs qui, comme moi, ont toujours tendance à avoir les mains pleines!

Quelques reproches: la commande du régulateur de vitesse n'est pas des plus accessibles, ce modèle aurait dû être doté de phares automatiques et l'insonorisation est correcte, sans plus.

Extérieur et intérieur de la Jetta GLI

Individuellement, aucun élément extérieur de la GLI ne cloche. Les phares avant à halogène, les clignotants intégrés aux rétroviseurs, le tuyau d'échappement double, le chrome arborant les fenêtres, les jantes d'aluminium de 17 pouces et les lignes sculptées satisfont l'oeil. Personnellement, cette carrure au style surexploité me laisse plutôt indifférente. Dommage...

À l'intérieur, c'est une autre histoire! La saveur germanique se perçoit aussitôt que l'on entrouvre la porte. Les sièges sont confortables, les matériaux de qualité, la planche de bord moderne et ergonomique et le volant, quoiqu'un peu chargé, offre une prise en main plus qu'agréable.

Des espaces de rangement plus généreux et une plus grande ouverture du vaste coffre auraient été les bienvenus. Toutefois, l'espace intérieur impressionne, bien qu'on ait sacrifié légèrement les places arrière pour favoriser le volume de chargement.

Volkswagen Jetta GLI 2012 habitacle

Les sièges sont confortables, les matériaux de qualité, la planche de bord moderne et ergonomique et le volant, quoiqu'un peu chargé, offre une prise en main plus qu'agréable. (Photo: Mathieu St-Pierre)

La Volkswagen Jetta GLI et la concurrence

Ce créneau spécifique de berlines compactes de performance offre seulement quelques alternatives. Les Honda Civic Si ou, avec un peu plus de puissance, les Ford Focus ST, Mazdaspeed3, Subaru WRX et Mitsubishi Lancer Ralliart font certainement partie des compétiteurs à considérer.

La Jetta GLI vous charmera sans doute par ses nombreuses qualités. À long terme, par contre, il est difficile de vraiment compter sur la fiabilité d'une Volkswagen.

Cet essai routier de la Volkswagen Jetta GLI 2013 a originalement été publié sur Auto123.com.