Volkswagen Beetle décapotable 2.0 TSI Sportline 2014 : essai routier

Coup de coeur, coup de pied

  • Toit qui se rabat en 10 secondes
  • Très peu de bruit quand on roule à haute vitesse avec le toit fermé
  • Excellente chaîne audio Fender
  • Roulement dur quand la chaussée se détériore
  • Coffre plus volumineux qu'avant, mais encore petit

Savourer l'été une poussée de turbo à la fois

Il y a des amateurs de décapotables, mais aussi de vrais mordus de décapotables. Pour eux, rouler sans toit est aussi important que l'air qu'ils respirent. Les coupés sont trop suffocants.

Ceux et celles qui sont tombés en amour avec la Volkswagen Beetle décapotable de nouvelle génération mais qui réclamaient une version à moteur turbo sont enfin récompensés.

Volkswagen Beetle décapotable 2.0 TSI Sportline 2014

Qu'est-ce que la Volkswagen Beetle décapotable 2.0 TSI Sportline?

En 2012, lors du lancement de la nouvelle Beetle décapotable, le seul moteur disponible était un 5-cylindres de 2,5 L développant 170 chevaux et 177 livres-pied de couple. Une boîte automatique à 6 rapports l'accompagnait.

Aujourd'hui, ce moteur désuet n'est plus et Volkswagen propose 2 alternatives beaucoup plus intéressantes, soit un TSI de 1,8 L qui génère 170 chevaux et 184 livres-pied de couple ainsi qu'un TSI turbocompressé de 2,0 L évalué à 210 chevaux et 207 livres-pied. Disponible uniquement en version haut de gamme Sportline (36 850 $), ce dernier peut faire équipe avec une boîte manuelle ou automatique à passage direct (DSG) à 6 rapports.

Au fil des ans, j'ai appris à aimer la boîte DSG de Volkswagen, malgré le fait que la voiture recule beaucoup lorsqu'on veut décoller dans une côte. Ses changements de rapport sont fluides et rapides; en mode Sport, ils surviennent à plus haut régime pour favoriser des accélérations encore plus énergiques.

Pas seulement rapide...

Cette Beetle s'avère aussi plus pratique que jamais, en particulier au niveau du coffre, qui totalise maintenant 201 litres (un gain de 60 litres par rapport à l'ancien modèle). Si vous désirez plus d'espace de chargement, par exemple pour vos sacs de golf, utilisez la banquette arrière!

En passant, le volume du coffre reste le même que le toit soit ouvert ou fermé.

L'habitacle, lui, peut asseoir 4 adultes à leur aise. Cela dit, le dégagement pour les jambes aux places arrière est un peu limité et on sent davantage le vent. Mieux vaut porter un chapeau, une casquette, un bandeau ou un élastique pour ne pas trop avoir les cheveux dans le visage.

Volkswagen Beetle décapotable 2.0 TSI Sportline 2014

L'habitacle, lui, peut asseoir 4 adultes à leur aise. (Photo: Alexandra Straub)

La belle vie, c'est garanti!

Rabattre le toit à commande électrique de la Beetle décapotable prend seulement 10 secondes. Il est donc facile de rouler à l'air libre et de faire entendre le son de la chaîne audio Fender de 400 watts (optionnelle) à tout le voisinage.

Les sièges sont confortables, le décor est très ergonomique et le système d'infodivertissement simple à utiliser ne demande aucune adaptation. Il y a un bel écran tactile et pas trop de boutons - une combinaison gagnante dans mon livre à moi. Derrière le volant, aux côtés des cadrans habituels, on retrouve même un indicateur de pression du turbocompresseur.

Une suspension à améliorer

Ce que j'ai le moins aimé de cette Beetle, ce n'est ni l'accès aux places arrière (pas trop étriqué), ni le bruit du vent (la capote est robuste et bien isolée), mais plutôt le roulement dur à l'occasion. Les bosses et les nids-de-poule font en effet ressortir les travers de la suspension; il en résulte un cognement et une vibration désagréable dans le châssis. Mes passagers n'ont pas apprécié non plus.

En revanche, sur une chaussée lisse et en particulier dans les virages, la Volkswagen Beetle décapotable 2014 se comporte fabuleusement.

Volkswagen Beetle décapotable 2.0 TSI Sportline 2014

Les sièges sont confortables, le décor est très ergonomique et le système d'infodivertissement simple à utiliser ne demande aucune adaptation. Il y a un bel écran tactile et pas trop de boutons - une combinaison gagnante dans mon livre à moi.

La Volkswagen Beetle décapotable et les autres

Quelques concurrentes provenant de différents horizons viennent se frotter à la belle Allemande, dont une Italienne (Fiat 500 Abarth Cabrio), une Américaine (Ford Mustang Cabriolet) et une Britannique (MINI Cooper S Cabriolet). Chacune a ses mérites et ses charmes, mais la Beetle décapotable arrive à bien tirer son épingle du jeu - une poussée de turbo à la fois.