Subtil le link-kit

Je roule, j'adore rouler, mais il semble qu'une très légère différence s'est glissée dans ma conduite.

Plutôt subtile, je ne la ressens pas à tout coup. Tourner les coins de rues? Peut-être un peu, si je le fais à plus de dix kilomètres/heure? Je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. J'ai l'impression que les roues sont devenues molles... pas le pneu, juste... vous savez, je n'arrive pas à dire, mais je le sens! Il n'y a pas de bruit, pas de frottement. Juste une impression que le peintre Dali a pris une possession légère de ma direction.

Alors voilà, des symptômes bien ennuyeux à tenter d'expliquer au garagiste! La pression des pneus est bonne, les roulements à billes sont en bon état, il n'y a pas de squick-squick d'amortisseur ou de joints et rotules. En jetant un coup d'œil sous le véhicule, on n'a même pas l'impression qu'une pièce s'est brisée ou est manquante.

biellette de barre stabilisatrice

Et puis, on tombe là-dessus. Deux petites tiges d'acier et plusieurs petits caoutchoucs. Ils tiennent dans une seule main tellement c'est minuscule. Ils font le lien entre la barre stabilisatrice et le bras de suspension. Fait étonnant, c'est tout petit et ça joue pour grand, car la différence, vous allez très certainement mais subtilement, la sentir.

La première fois que j'ai remplacé cette pièce, je l'ai achetée chez un concessionnaire. Surprise! Elle m'a coûté 50 dollars chez Honda. Elle est presque aussi légère que le billet lui-même, façon de parler! C'est de mettre le doigt sur le bobo qui a fait fondre mon portefeuille! Trouver la subtilité a ajouté 200 dollars à la facture. Inutile de mentionner qu'il vaut mieux reconnaître le bris soi-même!

Vous pourrez changer la biellette de barre stabilisatrice, sous le nom plus commun de link-kit, vous-même. Une clé et une bonne paire de bras vous suffiront. En fait, la paire de bras n'est importante que si la rouille est de la partie! Soulevez la voiture du côté que vous avez à réparer, enlevez la roue et placez-la sous la voiture, juste à côté de vous. Elle sert de sauf-conduit si votre chandelle lâche.

Il ne reste plus qu'à enlever cette petite tige, s'il en reste une, et glisser la nouvelle. Un petit truc pour aider à faire passer? Badigeonnez-la de « anti-seize ». On resserre l'écrou et hop! On remet la roue. Ça semble très simple, ça l'est. Il est possible que vous ayez à déployer un peu de force pour aligner les pièces. Ne perdez pas patience!

Un petit mot sur « l'anti-seize ». Toute mécanicienne aguerrie ou même amatrice devrait en conserver un pot... et l'utiliser! Il suffit d'en mettre une ligne perpendiculaire tout le long des filets du boulon avant de le visser à l'écrou. Pas besoin d'en mettre tout le tour, le mouvement rotatif va s'en charger. L'anti-seize est une graisse qui ne coulera pas et va permettre aux filets de ne pas rester collés par la rouille. Vous vous féliciterez lorsque vous aurez à démonter un assemblage quelques années plus tard!

Entretien Sécurité