Nissan Rogue SL TI 2012 : essai routier

Coup de coeur, coup de pied

  • Intérieur spacieux et confortable, système de caméras périphériques
  • Consommation beaucoup plus élevée qu'annoncée
  • Traction intégrale intuitive

Le Rogue a l'air mais pas la chanson

Le Nissan Rogue, multisegment compact et polyvalent, fait bonne figure dans sa catégorie. Si le véhicule plaît au premier coup d'oeil, une semaine au volant a toutefois atténué un peu de son charme initial, particulièrement lorsque vient le temps de faire le plein d'essence.

Nissan Rogue SL AWD 2012

Une mécanique gourmande

Avec un moteur à 4 cylindres de 2,4 L, le Nissan Rogue 2012 possède 170 chevaux et un couple de 175 lb-pi. Bien que les cotes de consommation canadiennes soient de 7,7 L/100km sur autoroute et de 9,6 L en ville, j'ai fait respectivement 10 L et 12 L et ce, sans le battre.

L'accélération est douce et sans coups grâce à la boîte de vitesses automatique à variation continue (CVT). On la retrouve sur toutes les versions, que ce soit le Rogue S à traction d'entrée de gamme ou le SL à transmission intégrale gavé d'équipement. Ce type de boîte amortit définitivement le sentiment de fringance des 170 chevaux. J'ai l'impression de devoir fouetter un peu pour obtenir les accélérations voulues.

La suspension est douce, ni trop rigide ni trop molle, et la direction assistée est bien calibrée mais sans plus. Le Nissan Rogue 2012 n'est pas désagréable à conduire mais l'amour passionnel n'y est pas.

Nissan Rogue SL AWD 2012 moteur

Avec un moteur à 4 cylindres de 2,4 L, le Nissan Rogue 2012 possède 170 chevaux et un couple de 175 lb-pi. (Photo: Marie-Andrée Ayotte)

En matière de portefeuille

En matière de prix, on démarre à 23 778 $ pour un Rogue tout nu. On parle du rouage avant, du programme de stabilité électronique et de la clé intégrée avec télédéverrouillage. En ajoutant environ 3 000 $, on peut choisir entre le rouage intégral ou bien la finition SV équipée de jantes en alliage, d'une caméra de recul et - tenez-vous bien - le couvre-bagage. Ce groupe coûtant 3 000 $ supplémentaires s'avère presque un minimum.

Tout le plaisir des extras électroniques arrive dans la version SL à 34 278 $. On parle ici d'une chaîne stéréo Bose à écran tactile de cinq pouces, des sièges chauffants électriques avec support lombaire, du toit électrique, de la clé intelligente et d'un écran de visualisation du périmètre. Nous sommes à 10 500 $ du modèle d'entrée de gamme.

Nissan Rogue SL AWD 2012 vue 3/4 avant

 Tout le plaisir des extras électroniques arrive dans la version SL à 34 278 $. (Photo: Marie-Anfré Ayotte)

Un rouage intégral intuitif

Le système que présente Nissan pour le rouage intégral ne m'a pas charmée. Le manufacturier parle de transmission intégrale intuitive : dans les conditions normales d'utilisation, le véhicule favorise les roues avant. Lors d'une perte d'adhérence, les roues arrière s'ajoutent afin d'en arriver à un quatre-pattes. L'idée, à la base, n'est pas mauvaise. L'effet AWD est là en cas de besoin et on diminue la consommation d'essence en utilisant la traction la majorité du temps.

Il y a un bouton qui permet de verrouiller le mode intégral. Toutefois, on ne peut le verrouiller seulement que lorsque le véhicule est à l'arrêt, ce qui me déçoit un peu. L'aspect « intuitif » retourne le véhicule en mode traction si on atteint une certaine vitesse, ce qui me déçoit beaucoup! Je n'ai pas réussi à rouler en intégral plus que cinq minutes et pas moyen de m'en servir pour m'amuser au volant sur une route sinueuse.

Ce bouton ne sert donc que si on s'apprête à monter une pente glacée len-te-ment ou traverser un trou de boue. Mais qui veut aller faire de la bouette avec un multisegment?

Espace, confort et commodités

Dans le Rogue SL, on se laisse prendre au confort des sièges et on pardonne la finition peu recherchée du tableau de bord. L'ergonomie des commandes au volant nous oblige à conduire avec les mains à 5 et 7 heures. Nous sommes loin d'une conduite sportive, voire sécuritaire. Une inversion des boutons de volume et de commande vocale aurait rétabli la donne.

Son système de navigation inclut une série de caméras périphériques. Un plus pour les stationnements : si notre plus grand a laissé son vélo dans l'entrée, on va assurément le voir avant de reculer dessus. Le système d'échelle graphique projetée sur l'écran donne une bonne idée de la distance, avec un facteur de risque faible. Toutes les fois où je crois me coller sur les obstacles, il reste plus d'un pied, suffisant pour sauver son parechoc.

J'ai l'impression que le flot d'air autour du Nissan Rogue ne permet pas l'ouverture du toit sans effet secondaire désagréable. Certaines voitures ont un toit ouvrant qui, une fois ouvert, laisse un bruit doux et zen de brise de la mer. Ici, j'ai l'impression d'assister à un ouragan.

Nissan Rogue SL AWD 2012 caméra de recul

Son système de navigation inclut une série de caméras périphériques. (Photo: Marie-Andrée Ayotte)

Et si on comparait?

L'espace cargo est similaire à celui que l'on retrouve chez la concurrence. Parlant de regarder ailleurs, mettez sur votre liste le Mitsubishi RVR au look raffiné et à la consommation de carburant moindre. Le Chevrolet Equinox et son habitacle séduisant avec un bel espace psychologique grâce à l'inclinaison de la console centrale. N'oubliez pas d'ajouter le Hyundai Tucson à la liste, il séduira probablement mieux votre portefeuille avec son coût plus raisonnable.