Gardez votre agressivité en dehors de la route!

D'après mon expérience, sauf dans les rares cas où ils créent de grandes œuvres d'art, construisent des empires commerciaux durables ou déclenchent des guerres mondiales faisant des millions de victimes, les garçons ne changent pas beaucoup en grandissant.


En général, ils sont plutôt charmants et inoffensifs. Ils aiment rouler en motocross, tirer sur des oiseaux avec une carabine à plombs, mettre le feu à n'importe quoi, se donner une tape sur les fesses et même tremper certaines parties de leur corps dans toutes sortes de choses.

Rien de tout cela ne me dérange vraiment. Comme on dit, vive la différence! Toutefois, quand ils se glissent derrière un volant, je crains pour ma vie.

Dans une récente étude sur les habitudes de conduite des hommes et des femmes, les chercheurs semblaient considérer l'agressivité comme un élément négatif. Or, voyez ce qu'avait à dire Mark Volinsky, un jeune participant de 24 ans : « Sur la route, les deux choses les plus importantes selon moi sont l'instinct et l'agressivité. J'ai moi-même de la difficulté à me concentrer lorsque je roule en ville, alors je n'ose pas imaginer comment une personne comme ma mère peut survivre dans ce genre de jungle urbaine ».
C'est un homme adulte qui a dit cela. Un homme qui croit nécessaire de s'armer des bons outils psychologiques pour se débrouiller dans la jungle urbaine qu'est selon lui le réseau routier. Un homme pour qui l'instinct et l'agressivité importent plus que les talents de conducteur.

(« Cher M. Volinsky, vous êtes un imbécile... »)

Il n'y a pas si longtemps, au Massachusetts, un homme de 54 ans en a tué un autre de 42 ans à l'aide d'une arbalète (sans blague!) dans un nouveau cas de rage au volant. Les deux avaient toutefois eu la délicatesse d'arrêter leurs véhicules en bordure de la route avant de régler leurs comptes.

À Seattle, un pauvre type de 57 ans a tué un étudiant de 21 ans simplement parce que ce dernier n'arrivait pas à éteindre le système d'alarme de son Jeep.

Deux hommes de 26 ans de la Virginie faisaient une course sur la promenade George Washington quand ils ont traversé le terre-plein et frappé des véhicules arrivant en sens inverse. Trois personnes sont mortes et le seul conducteur qui a survécu a reçu une sentence d'emprisonnement de dix ans.

Un avocat bien connu du Maryland et un ancien politicien d'État ont embouti la voiture d'une femme enceinte de six mois. Quand la victime a tenté d'amorcer une discussion, l'homme au volant l'a frappée en plein visage, brisant ses lunettes et provoquant une ecchymose.

En Californie, le célèbre acteur Jack Nicholson a martelé une Mercedes avec un bâton de golf parce qu'il jugeait que son conducteur venait de lui couper le chemin.

Voilà de beaux exemples « d'agressivité ». Messieurs, je sais que votre testostérone vous pousse à faire de drôles de choses et vous transforme en champions de boxe, de hockey, de rodéo et de lutte improvisée, mais pour l'amour de Dieu, gardez votre agressivité en dehors de la route! Oui, c'est vrai, les femmes commettent elles aussi des accidents, mais franchement moins que les hommes.

J'avoue que nous sommes parfois très hormonales ou même assez bitch (ou tout autre surnom que vous nous prêtez), mais notre façon de conduire s'avère meilleure que la vôtre. Vous tuez beaucoup plus de personnes et certaines d'entre elles ont l'âge de vos enfants ou petits-enfants. C'est tout simplement inexcusable - même si vous arrivez au boulot plus rapidement ou avez l'impression d'avoir un plus gros pénis.

Tâchez de vous en rappeler!