Ford Mustang V6 2013 : essai routier

Coup de coeur, coup de pied

  • Bonne force moteur
  • Suspension ferme
  • Style de l’habitacle décevant

Grondement du dimanche

Conduire une Ford Mustang, pour une personne habituée à rouler avec de petits quatre-cylindres comme moi, se compare à un dédoublement de personnalité. On oublie l'économie d'essence, la facilité de stationnement ou même l'agilité dans le trafic citadin au profit de la puissance et du grondement du moteur. Heureusement, la Ford Mustang V6 2013 offre puissance et consommation raisonnable.

Ford Mustang V6 2013

Je gronde, sans insister

La voiture n'est pas très bruyante, seulement lors d'accélérations : on entend alors le grondement caractéristique qui nous a fait rêver à ces muscle cars des années soixante et soixante-dix. Avec ses 305 chevaux cachés derrière l'emblème du Mustang américain et ses 280 lb-pi de couple, la Mustang V6 rend la monnaie de sa pièce.

Le V6 a enfin obtenu l'an dernier son deuxième silencieux, lui permettant de se fondre dans le troupeau. Les observateurs devront vérifier deux fois avant de sortir cette phrase type : « Ah, c'est juste le V6 ». Avec ses 305 chevaux, cette phrase devra être repensée. Bien que la version V6 dispose de 115 chevaux de moins que la Mustang GT, on aime sa consommation plus raisonnable de 10,5 L/100km et sa conduite tout autant sportive.

Ford Mustang V6 2013 moteur

Avec ses 305 chevaux cachés derrière l'emblème du Mustang américain et ses 280 lb-pi de couple, la Mustang V6 rend la monnaie de sa pièce. (Photo: Marie-Andrée Ayotte)

Boîte de vitesses qui a du mordant

Elle est un peu raide; le passage d'un rapport à un autre ne glisse pas doucement à la poussée d'un doigt comme on retrouve dans certaines voitures japonaises telle la Honda Accord Coupé. Non, on embraye avec toute la force du poignet et en tenant bien le pommeau.

La boîte de vitesses mord et le couple suit. Il nous monte alors une envie de piste de drag et d'odeur de pneus qui fondent sur le bitume. Préférez la Mustang avec une boîte de vitesses manuelle pour tirer tout le profit du V6 musclé de 3,7 litres.

Bémol

S'asseoir derrière le volant de la Ford Mustang, c'est soudainement se sentir invulnérable et dominer la route. Avec le siège Recaro réglable et le volant tri-brachial sportif, on oublie le mode pépé du loveseat et on dévore la route telle une bête affamée et insatiable.

Le tableau de bord est simpliste, avec une texture maintenant vintage qu'on a trop vu. Pour la nature de la bête, on aurait préféré un peu de créativité de la part du manufacturier qui en a pourtant beaucoup démontré pour sa Ford Fiesta.

Un peu moins de plastique à texture similicuir des années 80, un tableau un peu moins plat et une radio plus évoluée me plairait davantage. La planche de bord rétro ne s'agence vraiment pas avec les sièges Recaro.

Ford Mustang V6 2013 tableau de bord

Le tableau de bord est simpliste, avec une texture maintenant vintage qu'on a trop vu. (Photo: Marie-Andrée Ayotte)

Vous aimez revisiter les classiques?

La Mustang, avec son prix abordable, devient LA voiture par excellence du dimanche. Le tour de machine de nos grands-parents s'est transmis à toute une génération de baby boomers que j'ai pu croiser sur la route en ce dimanche ensoleillé. Rouler à bord d'une Ford Mustang ne nous distinguera pas de la masse, on s'y fond plutôt.

Les constructeurs ont remis au goût du jour les voitures de rêve du passé, attrapant au passage toute une génération qui a l'argent et l'envie de revoir ses classiques en neuf. Les exemples sont nombreux : le Chrysler PT Cruiser, la Mazda MX-5 Miata, la Volkswagen Beetle ainsi que la Ford Mustang, surtout à partir de sa refonte de 2005.

Vendue à un prix raisonnable, soit 26 999 $ pour sa finition V6 Haut Niveau, la Ford Mustang Coupé 2013 se fait talonner par les manufacturiers compétiteurs, avec la Dodge Challenger SXT Plus à 28 995 $ et la Chevrolet Camaro 2LS à 29 155 $.

Ford Mustang V6 2013 vue 3/4 avant

La Mustang, avec son prix abordable, devient LA voiture par excellence du dimanche. (Photo: Marie-Andrée Ayotte)

Belle, bonne, pas (trop) cher

Pour être au volant d'un classique, la Ford Mustang 2013 se trouve abordable, un peu trop consommatrice pour une voiture de ville et trop stylée pour oser y attacher une remorque. On la choisit pour le look, la conduite et... les tours de machine du dimanche!