Fiat 500 Lounge 2012 : essai routier

Coup de coeur, coup de pied

Petite séductrice

La Fiat 500 est mignonne, charmante et étonnamment sécuritaire. N'oublions pas son caractère italien et son superbe agrément de conduite. Elle aura toujours une place dans mon entrée.

Fiat 500 Lounge 2012

Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas vu une voiture aussi mignonne et charmante. Bien sûr, ces qualificatifs sont souvent employés pour décrire les nouvelles sous-compactes sur le marché, mais aucune ne les mérite autant que la Fiat 500 2012.

Introduite en Amérique du Nord il y a deux ans, cette petite « bibitte » à deux portes est tout simplement adorable. Elle donne envie de la serrer dans nos bras et de lui pincer les joues, si vous voyez ce que je veux dire.

En vérité, je ne sais pas trop pourquoi elle m'attire et me rend fébrile à ce point. Certes, la Fiat 500 se démarque de la compétition par ses nombreuses options de personnalisation. Plus de 500 000 combinaisons sont possibles - de quoi faire rêver! Seulement pour la carrosserie, pas moins de 14 couleurs s'offrent aux acheteurs. Bref, il se peut bien que votre 500 soit unique au pays, peut-être même dans tout le continent.

Ceux et celles qui aiment défier les conventions et sortir du lot apprécieront certainement une voiture aussi branchée et amusante.

Un seul moteur

Trois versions figurent au menu de la Fiat 500 2012 : Pop, Sport et Lounge. Chacune renferme un moteur MultiAir à quatre cylindres de 1,4 L. Ici, pas d'autre option, désolée. La puissance s'élève à 101 chevaux et le couple, à 98 livres-pied.

Ne vous attendez surtout pas à remporter des duels d'accélération. Par contre, j'ai trouvé la performance de la 500 adéquate, et ce, dans la majorité des situations.

Que dire de l'économie d'essence? Avec la boîte manuelle à cinq rapports (de série), elle affiche des cotes de 6,7 L/100 km en ville et de 5,1 L/100 km sur l'autoroute. En optant pour la boîte automatique à six rapports, ces chiffres passent à 7,4 et 5,7 L/100 km, respectivement.

Malgré sa puissance très modeste, la Fiat 500 propose un mode Sport qui rend l'accélérateur et la direction un peu plus sensibles. Peu importe le type de boîte de vitesses choisi, vous n'avez qu'à appuyer sur un bouton pour accroître le dynamisme de la voiture. Évidemment, la consommation augmente en conséquence.

Fiat 500 Lounge 2012 moteur

La puissance s'élève à 101 chevaux et le couple, à 98 livres-pied. (Photo: Alexandra Straub)

Intérieur stimulant

Avec ou sans le mode Sport activé, la 500 s'avère plaisante à conduire de par son petit gabarit. Le décor intérieur rehausse lui aussi l'expérience. Si vous désirez un tableau de bord stimulant, avec différentes couleurs et textures, ne cherchez pas plus loin.

Comme plusieurs sous-compactes, celle-ci laisse prédominance au noir. Toutefois, les accents métalliques et les plastiques lustrés lui donnent beaucoup d'éclat. Quant à l'aspect pratique de l'habitacle, j'ai été impressionnée.

En contrepartie, je dois citer quelques lacunes, la plupart attribuables aux dimensions restreintes de la 500. L'accès aux places arrière pose bien sûr problème, même quand on replie le siège avant. En outre, une fois assises, les personnes de grande taille se plaindront d'un manque d'espace au niveau de la tête. Cela dit, bon nombre de coupés à deux portes ne font guère mieux.

Fiat 500 Lounge 2012 habitacle

Si vous désirez un tableau de bord stimulant, avec différentes couleurs et textures, ne cherchez pas plus loin. (Photo: Alexandra Straub)

Facile à manœuvrer

La Fiat 500 a l'avantage de pouvoir se stationner à peu près n'importe où et se faufiler comme si de rien n'était. Au centre-ville, c'est génial! La direction légère et communicative a son mot à dire là-dedans, sans oublier la posture solide qui accroît la stabilité à haute vitesse. Les rivales de la 500 ne peuvent pas toutes en dire autant.

Autre bonne nouvelle : pour une petite voiture, la 500 offre un grand éventail de dispositifs de sécurité. Chaque modèle en compte 35 pour nous permettre d'arriver à destination sains et saufs. Soulignons l'antidérapage électronique, l'assistance au démarrage en pente, le contrôle de la traction, les freins à disque aux quatre roues avec antiblocage et le système de surveillance de la pression des pneus. Advenant une collision, sept coussins gonflables protègent les occupants.

Fiat 500 Lounge 2012 vue côté

La Fiat 500 a l'avantage de pouvoir se stationner à peu près n'importe où et se faufiler comme si de rien n'était. (Photo: Alexandra Straub)

L'admirer, c'est l'adopter

Une voiture mignonne, charmante et très sécuritaire aura toujours sa place dans mon entrée, surtout une à saveur italienne qu'on prend un malin plaisir à conduire.

La Fiat 500 Lounge 2012 se vend à partir de 19 500 $.